BDE-MDD-IAE-LILLE

Covid : Itinéraire d’étudiants vaillants mais fatigués

Itinéraire d’étudiants vaillants mais fatigués.

Covid oblige, cette année n’aura pas été, pour nous étudiants, la meilleure de notre vie. Et pourtant, on en a rêvé de cette vie entre cours et soirée qui finissent en réveil difficile. Cela fait maintenant un an que nos masques sont de sorties et notre vie sociale rangée. En un an beaucoup de choses se sont passées de la joie pour certains à la solitude pour d’autres.


Les témoignages des étudiants

Sans surprise, les mots que je retrouve chez chacun de mes camarades sont assez unanimes. Certains dépeignent un manque de motivation constant, d’autres un manque de relations sociales ou encore une fatigue due à la situation. Peu de paroles sont encourageantes, les gens se lassent réellement de cette situation devant laquelle ils se sentent impuissants.

Pour certains, cette année devait être un renouveau, changement de ville, Erasmus, travail étudiant ou encore aménagement. Malheureusement beaucoup de plans sont très vite tombés à l’eau. Les uns sont rentrés chez leurs parents sans plus aucune vie sociale, d’autres ont écourté leur année d’étude à l’étranger « C’est dur de tout lâcher pour rentrer chez soi seul et passer sa journée, passif derrière un ordinateur ». L’envie et la concentration du début d’année s’effacent au fur et à mesure de nos journées passées derrière Zoom à écouter un cours sans vraiment pouvoir y participer.

Lorsque j’ai eu la responsabilité de cet article, immédiatement j’ai su que je devais donner la parole à un maximum d’étudiants. J’ai donc proposé aux étudiants du master MDD qui souhaitaient faire entendre leur voix de répondre à quelques questions afin de mieux comprendre l’avis collectif. Ces questions, basiques, tournent autour de nos études et l’impact positif ou négatif que le covid à eu dessus. Également, je m’intéresse à la possible affectation psychologique que cette pandémie a créée chez nous

Vous souhaitez des conseils pour rester organisé?

En savoir plus

Une recherche de stage complexe

Moralement affectés, les recherches de stage n’ont pas aidé. Tous sont d’accord « Il y a moins d’offres, plus de concurrence, c’est dur mais on doit revoir nos critères à la baisse. Il y a des offres auxquelles j’ai postulé qui ne m’intéressaient même pas ». On ajoute à cela que nous ne rencontrons pas vraiment les recruteurs puisque le covid nous oblige à tout faire en digital. Cette angoisse permanente de recherche se finit bien car, à l’heure actuelle nous avons tous plus au moins trouvé le Graal. « Le stage me motive beaucoup. J’ai plus que hâte de commencer une nouvelle aventure professionnelle. Rencontrer de nouveaux collègues, travailler en équipe, voilà de quoi conclure cette année scolaire sur une note positive ! ». Cependant, une minorité connait encore ce stress actuellement.

Le positif à travers la crise

Fort heureusement nous avons pu nous rencontrer au début de l’année durant deux semaines et nous essayons aujourd’hui de tous se soutenir. Nous sommes conscients de la situation de chacun et nous partageons la souffrance des autres. On s’aide de ce fait, une réelle cohésion s’est créée entre les étudiants. On se partage les cours, les astuces et on échange par discord lors de réunions digitales.

De plus, certains étudiants ont mis à profit cette période pour se lancer vers de nouveaux horizons. A l’instar de Camille et Jean, étudiants du master marketing digital de l’IAE de Lille. Camille s’est lancé dans un business d’upcycling depuis quelque mois pour mettre en avant sa passion pour la mode mais aussi de la frippe. Jean quant à lui, nous régale tous les 15 jours d’un podcast interview de professionnels sur le thème du marketing. C’est une idée qu’il a eue il y a quelques temps mais, faute de temps il ne parvenait pas à se lancer. C’est ainsi qu’en Janvier nous avons pu découvrir son premier podcast sur le marketing vocal.

Aller de l’avant

Le bilan de ces derniers mois n’est donc pas tout noir fort heureusement. Cette année bancale nous a permis à tous de nous dépasser et d’apprendre à mieux nous connaître. On s’est rendu compte que le digital est important car nécessaire dans beaucoup de situations pour travailler. 

De plus avec la pandémie, le digital a connu une grande accélération nous promettant de belles opportunités à l’avenir. « Lorsque l’on voit tous les secteurs d’activités impactés par la crise du covid, je me dis que j’ai de la chance d’être dans un cœur de métier valorisé par cette pandémie ».  Également, cela nous a ouvert les yeux sur l’importance des liens sociaux offerts par le présentiel. Chacun d’entre nous a su faire des concessions pour avancer et cela nous a grandi. Nous espérons maintenant pouvoir nous retrouver l’année prochaine sur les bancs d’un amphi, sans masque afin de pouvoir partager de vrais moments ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.